Archéologie sous la main

Une aventure tactile à écouter !
1ère visite du musée.JPG

Archéologie sous la main a pour objectif la création d’outils d’aide à la visite adaptés au handicap visuel pour le musée d’art et d’histoire Paul Éluard.

Ce projet est une proposition de l’association Franciade, en partenariat avec le musée d'art et d'histoire Paul Éluard, l'Unité d’archéologie de Saint-Denis (l’UASD) et la Coopérative Pointcarré.

Dans une démarche collaborative et inclusive, des professionnels et des habitants de la ville, dont des personnes en situation de handicap visuel, ont été réunis pour réfléchir et concevoir ensemble une mallette pédagogique fonctionnelle et singulière, autour de cinq axes :

• Appréhender la démarche scientifique, notamment autour de la lecture d’un objet.

• Sensibiliser au patrimoine archéologique de Saint-Denis et à l'importance de sa conservation pour une meilleure compréhension de la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui.

• Montrer tous les liens possibles entre le patrimoine archéologique et les outils numériques.

•  Approcher les processus de création et de réalisation numérique à partir d'un objet archéologique étudié.

• Participer à l’élaboration d’une mallette pédagogique contenant la reproduction numérique  d'objets du fonds archéologique de l'UASD pour permettre à des publics en situation de handicap visuel de découvrir ces objets par le contact.

Accompagnés par Kim Bryckaert,  fabmanageuse et avec les machines à commandes numériques (imprimante 3D, découpe laser CNC, plotter…) du Fablab Pointcarré,  les participants ont conçu et réalisés des reproductions d’objets archéologiques exposés au musée : maquettes 3D avec des lignes simplifiées et en dimension agrandies, représentation globale ou partielle d'un objet pour en faciliter  la représentation mentale, diversification des matériaux pour permettre la compréhension des différentes parties de l’objet. et mise en relief de certains objets sur une surface plane.

Archéologie sous la main propose également d’éveiller et de travailler un troisième sens : l’ouïe. Une création sonore, réalisée tout au long des ateliers, a permis de fédérer les différents publics autour du son. Ces questionnements, autour de l’archéologie et du patrimoine numérique, documentent tout le processus créatif entre les participants et les professionnels rassemblés. 

Les visites et les ateliers se sont déroulés de septembre 2021 à février 2022 avec Stevy, Nadia, Nadine, Saci, Bernard, Michèle, Farida et Nawal.

Nous tenons à remercier l’association Valentin Haüy pour son implication à nos côtés tout au long du projet.

.jpg

Retrouvez tous les épisodes du podcast Archéologie sous la main - Saison 1

Archéologie sous la main a reçu le soutien de la Ville de Saint-Denis, de la DRAC Île-de-France et du département de la Seine-Saint-Denis.